enceinte son

le lieu


Auditorium 080


080 (zéro huit zéro)

 

Atelier d'artiste, studio photo, c’est au milieu de photographies et dessins originaux que vous êtes accueillis confortablement. Le canapé est mauve, il vous tend les bras, le café est prodigieux, la musique est abondante, le maître des lieux est... euh, à vous de juger!

 

le nouveau lieu


Auditorium 080

Oui, bientôt 080 aura un nouveau lieu d'accueil, encore plus vaste, encore plus beau, encore plus... moins parisien.

 

Et puisque vous semblez y tenir, parlons-en du Maître des lieux. Ah oui tiens, parlons-en!

 

Photographe de presse et en agences (Sygma, Tempsport...), cofondateur et directeur de l'agence photo Visa, RG (c’est lui le maître des lieux !) créée 080 (zéro huit zéro) le 31 décembre 1999 à 23 h 58, et conseille diverses sociétés (Recettesweb, Yann Arthus Bertrand... « prends de l’altitude, crois-moi ! ») avant de monter la photothèque Masterfile France.

 

En parallèle de 080, RG se consacre à diverses activités artistiques, en 2001 entame une carrière d'acteur, auteur et metteur en scène, participe à divers projets de films, spectacles et performances, fait des photographies et dessins. Il monte et joue un spectacle à son domicile lors du festival d’Avignon (« Coupe »), il réalise un film (« Moi je super ») projeté sous des formes différentes à la SACD, la SCAM et enfin sélectionné au Festival du film court de Brest 2010. En octobre 2005 Masterfile Corporation rachète le bureau parisien.

 

Depuis, RG développe au sein de 080 divers projets de production de audiovisuels (la série de photographies « 24 images dans la vie d’une femme » de Clémence Veilhan présenté à Jeune Création 2010, le film-installation « Lila / l’atlantide » de Safia Benhaïm, sélectionné au salon de Montrouge 2011...) ; il collabore à la création et la commercialisation d’optiques de renommée internationale (Kinoptik ! Eh oui ! Même Kubrick s’en souvient !) et bientôt, par pur amour de la musique, à la création et commercialisation d’appareils audio.

 

Ah, quand même on y arrive !

 

En quête, à titre personnel, des perles rares de la reproduction musicale, RG, qui comme vous le voyez parle de lui à la troisième personne, connait plus de désillusions que d’instants de bonheur, jusqu’à sa fatidique rencontre avec un exaspérant trublion de ce petit monde, dont il se demande encore s’il doit de réjouir ou se méfier de l’avoir croisé tant l’individu est si souvent considéré comme un intégriste impénitent : l’abominable Alain Cavro de Staccato à Nantes. Cette rencontre confortera hélas RG dans le constat qu’en matière de hi-fi haut-de-gamme, il n’y a pas grand-chose à sauver dès lors que les critères se concentrent sur l’exigence musicale.

 

Fortuitement une autre rencontre, sur un prestigieux salon, et une écoute qui provoquera un torrent de larmes (d’émotion, rien d’autre), convaincront RG qu’il y a quand même dans ce monde quelques concepteurs talentueux, sincères et inspirés qui se soucient obsessionnellement du seul respect des musiciens !

 

Précision utile : RG ne s'intéresse pas beaucoup à la technique, il détecte les diamants bruts par hiérarchie objectivement sensible et n’envisage absolument pas de chercher à rationaliser ses choix par des éclaircissements technologiques !

 

Bref, RG est un amateur, au sens noble, comme vous !

Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 5 Slide 6 Slide 6 Slide 7 Slide 8 Slide 9
Example Frame

les dernières productions de 080

photographie

24 images dans la vie d'une femme
de Clémence Veilhan

 

 

Rejouer 24 moments de ma vie qui me viennent en tête
Sans réfléchir
Le plus simplement possible debout, devant un fond blanc me photographier 24 fois.
Regarder chaque image,
Et écrire les mots que j'associe à ces photographies.

 

cinéma

Moi je super
un film de Romain Grandadam

 

 

L'auteur, issu du monde de la photographie et devenant comédien, met en scène cet entre-deux professionnel.
Le personnage principal s'y expose et se met à distance tour à tour, avec humour et auto-dérision, sans cacher ses doutes et questions sur la création artistique.
Projeté en avant-première à la Scam en mars 2009
Sélectionné au Festival Européen du Film Court de Brest 2011
DVD sur demande

Bande annonce : http://www.imdb.com

 

dessin & peinture

L'appareil photo
de Romain Grandadam

 

 

C'est quoi déjà le proverbe ? Le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt ? Disons alors que l'appareil photo c'est le doigt de mon père et que je ne suis pas très malin; ou plutôt que comme le sage homme m'a fait presque aveugle, je vois ce que je peux.
Un jour mon père m'a montré son appareil... mais non pas celui-là, encore qu'il doive s'agir d'un truc phallique quand même, je parle de son appareil photo, un Nikon. Il a fait cliqueter le diaphragme, tournicotter le barillet des vitesses, il m'a enseigné l'art et la manière de me servir de cet objet. A 9 ans, enfin il a partagé avec moi, un temps doux.

Après m'être servi de mon Nikon pendant des années, j'ai décidé de le raccrocher et comme l'idée me poursuit, que tout le monde me croit photographe, même les voyantes, et bien je dessine des appareils photos, des petits, des grands. J'en sculpte, j'en peins, j'en filme, et un jour je serai un appareil photo, dans les mains de mon père.

Exposition à l'automne 2012 au Réflex à Nantes


contactez-nous

nous sommes à Paris, vous êtes les bienvenus !