crédit photo : DR

Eric Buy

Atlantis Acoustique, France

Eric est un cas ! Particulièrement dans le petit monde des fabricants de hifi. En effet, il est humble.

Pire ou plus suspect encore : il aime et respecte tout le monde. La vie est belle !

Ce n’est certes pas une preuve de qualité, mais franchement, ça fait du bien, c’est rafraîchissant…


Pourtant, il pourrait fièrement revendiquer sa place dans le peloton de tête des fabricants français d’enceintes acoustiques, car il n’est vraiment pas un débutant.


Concepteur original (c’est curieux d’en arriver à dire ça de quelqu’un qui fait tout simplement bien son boulot !), il a comblé de félicité musicale bon nombre d’adeptes il y a quelques années déjà, notamment les joyeux propriétaires d’Argentera !


On comprend très clairement, en rencontrant ce mec décontracté et souriant aux traits burinés par le soleil du sud et l’air vivifiant de la Savoie où il a installé son atelier au milieu de la verdure et des lacs, que sa préoccupation majeure n’est certainement pas de faire parler de lui et que l’essentiel de sa motivation est dans la création pure !


Peu soucieux du paraître, on devine aussi que sa nouvelle série d’enceintes sera discrètement dissimulée sous une mise, comment dire ? Sobre. C’est un euphémisme. Un peu comme une litote mais à l’envers… Hum, oui, ce n’est pas le sujet…

S’il (Eric, car on est revenu au sujet) dessine des objets dont les proportions sont élégantes et agréables à l’œil, la finition n’est probablement pas le cœur de son obsession… En revanche il est maniaque dans le choix de beaux HP souvent hors normes (large-bande utilisé sur sa plage idéale, AMT, MSW (Manger), chambre de compression), sur l’ajustage au cordeau des volumes de charges pour utiliser enfin le Bass-reflex non plus comme une tricherie flatteuse mais comme un principe idéal par son rapport dimensions/efficacité et enfin dans sa réflexion constante sur le rôle concret du filtre.


Et le résultat, ce sont des enceintes débordant d’énergie, de vitalité, de vie quoi…