crédits : DR. | cliquez pour voir la photo

Antipodes

 


Dès la première écoute d'un « serveur » Antipodes, l'évidence s'est imposée : on avait affaire à un référent incontestable.

Et pourtant, nous avons essuyé les plâtres des premières générations où il fallait BAC + 17 (heureusement, Julien le distributeur les avait) pour installer un disque dur, le même bagage pour initialiser la musique, et Freud + 24 pour ne pas avoir envie de jeter la machine contre un mur quand iPeng (l'application alors recommandée) décidait de faire des siennes ou quand il fallait jouer du tournevis pour démonter la machine afin d'extraire un disque bloqué dans le ripper, c'est-à-dire en gros un sur quatre.

En outre il fallait choisir « sa » sortie optimisée, Spdif ou USB (un peu plus tard) à la commande de la machine.

Fort heureusement sont arrivés Roon et la génération Edge. Enfin, heureusement : ça n'a pas été de tout repos non plus au départ. Pour le compte, Antipodes n'y était pour rien : son choix de donner la priorité au logiciel Roon, player, base de données et appli de commandes non seulement prometteur mais parmi les rares meilleurs sur un plan sonore, relevait alors d'un pari, ce qu'on a trop tendance à oublier aujourd'hui que Roon est devenu très tendance.

Car tout ça, c'est maintenant loin derrière nous. « Je-nous-moi-on-nous-vous-il » ne regrette pas d'avoir été opiniâtre !

Aujourd'hui la gamme se concentre sur deux lecteurs de réseau / serveurs, pourvus d'emblée d'un petit disque de 500 Giga Hoquète, conseillés avec Roon :

- le EX : lecteur / réseau serveur pouvant inclure jusqu'à 8 TO de mémoire (personnellement, je suis à 2 GO de mémoire, pas toujours vive, alors 8 TO, il y a de quoi voir venir !).

Le EX peut être utilisé tout seul pour commencer puisqu'il est pourvu d'un petit DAC sympa permettant ainsi de le brancher directement sur votre amplificateur préféré si vous l'avez acheté chez 080 ! Mais vous gagnerez facilement en qualité en le raccordant en USB (sortie ultra optimisée !) à un convertisseur de compétition. Un Eera ? Oui, c'est un bon exemple.

- le CX a une puissance de calcul supérieure, et même son processeur a été modifié par Antipodes, avec en plus une horloge calée au pouillème de seconde près ! Si avec un truc pareil vous êtes en retard à nos rendez-vous, je vous conseille de revoir votre synchronisation de vie !

Musicalement, ces objets atteignent des sommets insoupçonnables dans le monde pourtant très habité de la lecture réseau et des serveurs (sur ce point, je ne crois pas qu'il y ait de concurrent), d'une transparence inouïe.

Mais le plus cocasse de l'histoire… enfin, je veux dire après Je-nous… c'est qu'on peut en attendre plus encore en associant les deux et dédiant chacun à une tâche. Serveur pour le CX et lecteur réseau pour EX !

Une association qui remet en question de nombreuses affirmations confinées (ouais, je vous l'accorde, l'image est lourde) sur l'éloquence supérieure de l'analogique de papy : fluidité, souplesse, profondeur des plans et des silences, sérénité harmonique, tout y est (EX + CX = Son EXCellence).

Franchement, les Antipodes vous feront basculer vers le rêve tropical.

Afin d'être farpaitement honnête, si vous considérez que l'aventure d'un lecteur de réseau se résume à l'idée de vous perfuser sur Qobuse, streamer paresseusement en toute sérénité, la combinaison cumulée a moins de sens, côté rapport kalitépris. Pourquoi ai-je du mal à m'extraire de la Grèce antique ? Antipodès, Kalitépris ?

Enfin pour compléter ces deux extraordinaires pépites venues des antipodes (la Nouvelle Zélande, c'est bien l'Antipode de quelque part, n'est-ce pas ?) la marque propose des assistants malins :

- le ripper P1 qui a aussi pour fonction de procurer une base stable à votre serveur Antipodes, mais qui, par son inertie mécanique et via le logiciel Antipodes, permet de copier vos CD avec 0 erreur.

Ça se dit ça : zéro erreur ?

- et le P2 qui lui aussi peut servir de base mécanique à votre serveur, dont la fonction par ailleurs est d'étendre sans la moindre perte les possibilités de branchements vers d'autres entrées de convertisseurs, Spdif (RCA et BNC, AES), ou HDMI, voire i2s à condition de connaître le protocole utilisé (Eera veut bien le donner).

Désolé : c'est du néo-zélandais pour moi aussi. Enfin pas vraiment, mais ce sera plus facile à expliquer au téléphone !



Le site d'Antipodes :

https://antipodes.audio/